Accueil  > arts > musique > Instruments > Orgue > Orgue de Barbarie > De Lekkerkerker

De Lekkerkerker

L'orgue De Lekkerkerker du facteur Carl Frei, à Gouda aux Pays-Bas Hollande

Beaucoup de téléspectateurs ont le son de cet instrument dans les oreilles, indicatif de l'émission Ciné Club d'Antenne 2, en voici un extrait

Un série de compilations de vulgarisation « 2 Disques » d'un goût douteux chez Polydor avec des titres comme « Sax in Gold » (idem avec Hammond, Violons, Guitare, Trompette) et « Que claquent les galoches » « Harpe et flûte indiennes » ... etc et... « L'orgue de barbarie » (Polydor 2664 310) la photo de la pochette du vinyle

Pochette vinyle polydor

avec le macaron « ...indicatif original Ciné-Club » pour faire vendre, c'est d'ailleurs pour ça que je l'ai acheté, et comme parfois le petit miracle se produit, toute les autres plages du premier disque sont bonnes (le deuxième disque est un cadeau empoisonné) et je découvre des petites merveilles,
voici la liste des titres :

1 Officier of the day (R. Hall) 2'16
2 Germanen bloed (Carl Frei) 2'44
3 Serenade van het gouden hart (Carl Frei) 3'25
4 Uit het grijs verleden (T.V. Mourik / S. Hagg) 3'23
5 Klein Rosemarie (Carl Frei) 2'06
6 Oh, zwarte zigeuner (K. Vacck / von Beda) 3'33
7 Pad koro molje (Carl Frei) 3'17
8 Ob blond, ob braun (Robert Stolz / E. Marischka) 3'03
9 Groeten uit breda (Carl Frei) 3'13
10 Amour et printemps (Émile Waldteufel) 3'18
11 Huzaren attaque (O. Schell) 2'31
12 Si vous l'aviez compris (Luigi Denza) 2'29
13 Hommerson mars (Carl Frei) 3'15
14 Burgerwacht (Carl Frei) 2'54
15 Sternen und blumen (Carl Frei) 2'38
16 Serenade fur Marion (Carl Frei) 2'58

mais je n'ai pas chercher plus à savoir de quel instrument venaient ces plages, rien n'est indiqué sur la pochette (enfin je n'avais pas vu, où avais-je la tête) mais les belles sonorités de cet instrument et ces morceaux me touchent profondément et me font pleurer, à force de les écouter, je découvre qu'il y a plusieurs plans sonores, et souvent une mélodie et une contre mélodie (contre-chant).

Plus tard je trouve dans les discothèques de prêt de Paris, un CD de la série EPM "Collection" « Music for » Barrel Organ, et c'est le choc, je reconnais le son de l'orgue du vinyle, mais pas toutes les plages, il y a 2 instruments différents et d'ailleurs c'est précisé dans la liste de la collection :
Barrel Organ : De Lekkerkerker et Gavioli Organs 995092

CD EPM Musique Barrel Organ

il y a une petite photo et ça a l'air d'être le même instrument que sur le vinyle, et je découvre une nouvelle prise de Amour et printemps et 8 nouveaux superbes morceaux, quel bonheur :

17 Amour et printemps (Émile Waldteufel) 3'08
18 J'ai rêvé de vous (J. Kraft / L. de Vos / J.P. Jemmot) 2'09
19 Sur les chevaux de bois (J.P. Jemmot) 2'27
20 La fête foraine (J. hoes/J. Koerman / J.P. Jemmot) 2'27
21 La petite fille aux allumettes (V.D Kaa / Krispijn / Jemmot) 1'46
22 L'amour c'est merveilleux (J. Kraft / L. de Vos / J.P. Jemmot) 2'43
23 De rode Tango (J. Hoes) 2'36
24 Music music music (S. Weis / J. Baum) 1'50
25 Ome arie (J. Strunk / H.P de Boer) 2'19

De là, je fais des recherches sur l'internet avec le mot clef « De Lekkerkerker » (Ah ! mais oui quel idiot, le nom est gravé et peint dans du buffet visible sur la photo du vinyle) et je trouve le site de John van Kleef, un musicien de Gouda qui parle de l'orgue qu'il a connu toute son enfance comme de son premier ours en peluche, qui me dit qu'il va être restaurer pour une période de 18 mois, qui fut en fait trois ans.

Je laisse passer le temps, je trouve le site des propriétaires de l'orgue www.adrievergeerdraaiorgels.nl qui donne des nouvelles, j'en pleure de joie.

Plus tard la fin de la restauration est annoncée, des photos et une vidéo de la première sortie sur la place à Gouda (en voici quelques unes ici) et... un nouveau CD qu'on peut acheter sur ce site www.draaiorgel.org il y a une galerie d'instruments tous plus beaux les uns que les autres sous la rubrique [Pictures and Stories] lien direct petite astuce, quand on veut cliquer sur les photos, les liens sont morts mais il suffit de raccourcir l'url à la racine, voilà pour De Lekkerkerker qu'est-ce qu'il est beau !

J'ai acheté sur ce site presque tous les CDs de la liste qui comprenaient le nom FREI, Carl Frei, c'est le facteur de De Lekkerkerker, c'est gravé aussi dans le buffet en haut clin d'oeil c'est son premier instrument, pas mal pour un premier.
Et Carl FREI semble aussi être compositeur de certains morceaux et plus sûrement arrangeur pour d'autre et parfois peut-être les deux à la fois.

J'aimerais bien connaître l'origine de tous ces morceaux, compositions originales, transcription de chansons d'airs d'opérettes ou populaires, à savoir qu'on peut en retrouver certains joués sur d'autres orgue et qu'ils devaient être des tubes à leur époque.

Voici un début

- Amour et printemps de Émile Waldteufel, le Strauss alsacien, valse pour piano mais qui a pu être orchestrée, je n'ai pas approfondi mais certainement un tube à l'époque.

- Ob Blond, ob Braun, Ich Liebe Alle Frau'n composé par Robert Stolz pour le film Ich liebe alle Frau'n, est-ce le film allemand de 1935 dans lequel ont joué les acteurs Theo Lingen et Adele Sandrock ?

- Si vous l'aviez compris de Luigi Denza, chanson chantée en français entre autre par Tino Rossi, pour la transcription De Lekkerkerker c'est un des morceaux dans lesquels les percussions sont le moins utilisées.

- Ome Arie tube de Conny VANDENBOS, dans plusieurs de ses album CD. Ome Arie sur grooveshark.com.

Le 26 juin 2008 j'ai réalisé mon vieux rêve, aller voir et écouter De Lekkerkerker en chair et en os, c'était à Gouda à l'occasion de la fête du port. Toutes les photos que j'ai prises sur www.flickr.com
et aussi celles que Frans-Pieter a prises le même jour sur http://s37.photobucket.com avec la version réussie de celle que j'ai loupée sur le pont.
On ne se rend pas compte sur un CD, mais le son de cet orgue est énorme, que d'émotions de passer une journée avec ce joyau des Pays-Bas. Les sorties de DeLekkerkerker sont annoncées sur l'agenda.

Concert du nouvel an 2008, Jean-Christophe Keck qui présentait l'émission sur France-Musiques passe juste avant le direct de Vienne, "Ome Arie" par De Lekkerkerker, mais sans annoncer le nom de l'orgue. Arff ! je trépigne, à une heure d'écoute si importante, passer une plage d'un des orgues les plus beaux de Hollande sans le nommer, c'est du pas possible. J'écris à Monsieur Keck qui me répond timidement, il tombe des nues :
« ce nom (De Lekkerkerker) ne figure sur aucun des enregistrements que je possède »
puis plus de nouvelle.

Été 2008 Jean-Christophe Keck fait son "Le Jardin Mélodique" sur France-Musique, et repasse le même "Ome Arie" qu'il a diffusé juste avant le concert du nouvel an, puis au cours de ses émissions "La Petite Fille Aux Allumettes", et "Sur Les Chevaux De Bois" du même album EPM Musique, et toujours sans citer le nom de l'orgue ni du facteur.
Je lui écrit de nouveau, lui dit que je comprends qu'en tant que producteur de radio, il ait la responsabilité de ne pas diffuser de fausses informations, et j'ajoute entre autre que ce que je trouve dommage - bien que je sois persuadé que ça ne soit pas le sentiment de Monsieur Keck - c'est que l'orgue de barbarie reste un instrument accessoire aux oreilles des auditeurs, tout comme il l'est dans certaines compilations de musiques instrumentales dites d'ambiances ou de caractère, alors que ces orgues, et particulièrement ceux de ce facteur Carl Frei (car il en a construit beaucoup d'autres, voir des vidéos sur youtube) sont de superbes instruments qui méritent autant de reconnaissances que les instruments liturgiques pour lesquels on ne manquerait pas sur France-Musiques de préciser le nom du facteur qui les a construit, et le lieu de culte où ils se trouvent.
Narrant au passage à Monsieur Keck ma découverte du groupe de rock hollandais DE KAST justement par une transcription d'un de leur tube sur un orgue de barbarie, j'ajoutais :
Voilà pourquoi l'orgue de barbarie ne doit pas rester un accessoire, parce que par ses transcriptions, il peut nous faire découvrir toutes sortes de musiques, classiques, d'opérette, de chanson, et même de rock ; et c'est pour ça que j'aimerais bien retrouver l'origine de certains morceaux joués sur ces orgues.
Fin août 2008 Monsieurs Keck passe "Officier of the day" et annonce le nom de l'orgue, enfin, reconnaissance et hommage sont rendus à De Lekkerkerker sur une radio si importante que France-Musique, il a dû avoir un tressaillement des soufflets dans son garage.

Le 29 novembre 2008, sur France-Musique, en direct du musée des Arts Premiers du quai Branly à Paris, dans le cadre de la journée spéciale pour les 100 ans de Claude Lévi Strauss, Benoît Duteurtre, pour illustrer le compositeur alsacien Émile Waldteufel passe, je vous le donne en mille, "Amour et Printemps" par De Lekkerkerker, sans donner le nom de l'orgue bien sûr.
France-Musique et l'orgue de barbarie, c'est pas gagné !

Autres Cds de De Lekkerkerker
- Per Asperta Ad Astra
- Jubilate Deo
- Mien Toentje
- Uren, dagen, maanden, jaren
voir sur www.draaiorgel.org s'ils ne sont pas déjà épuisés.


un album retraçant l'historique de l'orgue De Lekkerkerker Draaiorgel De Lekkerkerker Geschiedenis tot nu toe par 121omePiet qui a restauré la peinture du buffet
et une vidéo de la restauration : Documentaire Restauratie Draaiorgel De Lekkerkerker.
De Lekkerkerker sur nl.wikipedia.org

haut de page

barrel organ Draaiorgels Gouda