* Qatsi.eu - Entretient débat avec Alexandro Jodorowsky

Accueil  > santé > Santé psychologique > Les livres Sacrés > Entretient débat avec Alexandro Jodorowsky
Entretient débat avec Alexandro Jodorowsky

Entretient débat avec Alexandro Jodorowsky
Sur la radio Ici et Maintenant
http://icietmaintenant.info


C'est un camarade qui me l'a enregistré à la volée donc il manque le début mais pas
beaucoup apparemment.
Comme Alexandro a un accent terrible et que dans son exaltation il n'intellectualise
pas ce qu'il dit, il utilise parfois une syntaxe un peu brut.
Donc Je corrigerais ou j'ajouterais parfois des éléments comme je les ai compris (au risque de me tromper énormément).
Comme j'ai assisté à beaucoup des conférence du Cabaret Mystique d'Alexandro,
je suis habitué à son langage et je comprends parfois ce qu'il dit intuitivement.

Le fichier son est ICI

Alexandro Jodorowsky
... à la terre, et par un autre coté il y a des cercles qui volent dans l'air.
Moi je vois des pièces de monnaie, l'argent doit se spiritualiser.
On ne peut plus continuer à vivre avec cet argent sale qu'on vit.
La monnaie, le système économique doivent se changer. C'est pas possible qu'on vive dans le terrorisme économique comme ça

Ici et Maintenant
Oui mais on a les clefs de ce changement on les a tous les vertus on les connaît c'est toujours les mêmes. D'honnêteté, de courage de justice c'est toujours les mêmes vertus elles sont pas différentes non ?

A.J.
C'est pas les mêmes parce que les vertus le courage, on fait ses besoins sur ces concepts. Ce
sont des faux concepts.

I et M
Tu crois pas à l'honnêteté ?

A.J.
Non, non ça n'existe pas, on vit (dans) une société de voleurs ;
quand tu fais un contrat, celui qui signe le contrat doit se battre pour qu'on ne l'escroque pas . Et si tu as signé, tu as signé un contrat donc on peut te voler, la société vit sur le vol . Alors on ne peut pas dire : « ne pas voler, ne pas tuer »
tout ça ce sont des...(mensonges).
C'est pas vrai

I et M
On ne peut pas opposer l'honnêteté à la malhonnêteté ?

A.J.
Non ça n'existe pas, il n'y a pas des opposés ;
Ce qu'il faut opposer c'est un coeur humain qui vit (?), qui sache qu'il n'y a
pas de paradis, qui sache qu'on est mortel, qu'on a un temps très limité mais qu'on a une continuation.
Je m'aime à moi-même, comme je m'aime à moi-même j'aime l'autre, mais en acceptant que l'autre c'est un autre et qu'il vient après moi.

I et M
Mais ça c'est dans les évangiles Alexandro, c'est pas nouveau

A.J.
Oui mais c'est des évangiles qui ont été mal interprété pendant onze siècles par des curés qui se sont masturbé pendant huit heures par jour

I et M
Ils ont peut-être un problème sexuel les curés

A.J.
Oui oui alors mais il faut que ça s'arrête aussi parce que on ne peut pas concevoir le monde sans la femme

I et M
Les curés, à poil !
Donc il faudrait qu'on descendent un petit peu... on mais un petit peu de musique Alexandro ? Pour les... (?)

A.J.
si tu veux, moi tu m'a invité, je parle

A.J.
(qui rigole derrière)

I et M
d'accord, non mais c'est parfait c'est génial c'est radio Ici et Maintenant etc....

A.J.
si tu veux je suis plus doux

I et M
Non non, c'est génial, c'est parfait continue

A.J.
Ça va comme ça

I et M
Continue, tu es tel que tu... tel que tu es, tu dis ce qu'on a envie d'entendre en plus
c'est agréable... Il est bien hein !

.../...

I et M
Alexandro Jodorowsky notre invité, c'est Fabien Ouaki ( ?), il y a Marie qui est là également qui va intervenir un peu plus tard je penses, le professeur Jean-Jean ( ?) qui arrive ;
Alexandro Jodorowsky, on va pas faire toute la biographie d'Alexandro Jodorowsky, c'est long parce que ça commence en tout cas dans la biographie qu'on a trouvé ça commence par Maurice Chevalier ?

A.J.
Oui mais, parlons, c'est pas nécessaire ma biographie

I et M
Non hein !

A.J.
(avec
le présentateur qui continue à bafouiller derrière, il ne se rend pas vraiment
compte devant qui il est)
Soyons anonyme, l'art sacré est anonyme, le Tarot est anonyme

I et M
Bon en quelques mots quand même pour les gens qui entendent et qui se disent :
« Qu'est-ce que c'est que cet allumé qui parle. »
Quel age as-tu ?

A.J.
Soixante-douze (c'est en 2003)

I et M
Soixante-douze, comment on peut te définir, artiste...

A.J.
Artiste polyvalent

I et M
Artiste polyvalent, voilà

A.J.
Ça serait bon

I et M
D'accord

A.J.
Mais aussi aussi c'est thérapie

I et M
Et thérapeute (pour ceux qui n'ont pas bien compris)

A.J.
Parce que j'ai fait un livre là qui s'appelle, Le théâtre de la guérison que c'est une psychanalyse nouvelle que j'ai baptisé Psychomagie et caetera, mais c'est pas ça, parlons du système si sympathique qui l'a réalisé (là je ne suis pas sûr du tout, j'interpréterais : « parlons des expériences qui m'ont amené à inventer cette thérapie » )

I et M
Simplement quand on clique dans un moteur de recherche :
« Jodorowsky »,
on a deux cent quatre vingt onze sites, pages, enfin sites (qu'est-ce qu'il bafouille) qui où on parle de toi, et aussi bien des films moi j'ai vu, j'en ai vu certain

A.J.
La montagne sacrée, El topo, Santa Sangre

I et M
Tusk aussi non, c'était pas un...

A.J.
Tusk aussi j'ai fait

I et M
Et puis quelques scénarios ?

A.J.
Bande dessinée, l'Incal, La caste des Métabaron, Le lama blanc.

I et M
J'avais entendu dire que Le Cinquième élément c'était une bande dessinée (il bafouille) qui existait bien avant le film de Besson ?

A.J.
Bien sûr, bien sûr qu'il l'a prit, il a bien piqué la chose ( ?)

I et M
Il l'a volé ?

A.J.
Il l'a volé et, peut-être il ira en procès j'espère

I et M
Oui, c'est pas toi qui t'en occupe

A.J.
Non non, je ne veux pas, pour moi ce sont des hommages ça va (tout
le mode rigole) mais La guerre des étoiles et tout ça, j'ai fait un projet qui s'appelait Dune ou j'ai créé le groupe avec Moebius Guéguère ( ?) qui après a fait le monstres de Allien, Fons ( ?) qui a fait des script et tout ça, et les Etats-Unis ont pris le script et après il est sorti tous les films de science-fiction que vous connaissez avec l'équipe que j'avais formé.

I et M
Donc tu veux dire La guerre des étoiles, L'empire contra taque, Le jedi et tout ça, est sorti de ce petit groupe

A.J.
De ce petit groupe qu'on a fait en France comme d'habitude on fait les choses en France et les Etats-Unis s'en occupent après

I et M
Mais c'est pas étonnant parce que c'est des scénarios magnifiques, ce qui est étonnant c'est que les Américains aient pensé à faire des scénarios pareils, mais ça a été fait dans le respect quand même de l'esprit du scénario de départ.

A.J.
Bueno, toujours ils font des Américanades ; non parce que quand je suis allé ( ?) on voulait mettre les Métabarons en scène la vie universelle ( ?) alors j'ai fait le script, on m'a demandé cinquante copies du script ; J'ai dit : « Pourquoi cinquante ? »
et on m'a dit :
« pour les cinquante idiots
- comment cinquante idiots ?
- Mais oui vous savez dans le cinéma c'est que le propriétaire c'est le distributeur, c'est le public donc le distributeur a une maîtresse ou un petit amant s'il est PD ou des choses comme ça donc il va le lire qui copie ....
? ....
Il savent ( ?) la formule donc ils vont juger ; après si les cinquante idiots approuvent parce qu'ils ont tout compris, on le fait, s'il n'ont pas compris il va falloir changer pour que les idiots comprennent »


A.J.
C'est comme dans les banques finalement, quand on demande un crédit ça passe par un comité

A.J.
D'idiots ; c'est une Américanade

I et M
Mais ils sont payés pour ça ; mais après on est sûr que tous les idiots qui vont au cinéma comprennent le film non, ça sert pas à ça ?

A.J.
Parfois les idiots comprennent le film et parfois les idiots ne sont pas figés de respect ( ?) ils vont s'amuser comme ils fument une cigarette, une cigarette de Marijuana n'importe quoi, ils s'amusent mais l'âme reste vide non, et quand le coeur est vide, on a un certain malaise après, on se sent un peu malade

I et M
Mais moi je trouve que c'est des scénarios qui ont été très utiles à tous, parce qu'ils amènent des réflexions, des éléments intéressants dans la réflexion de chacun dans les questions dans la façon de voir le monde ; (Alexandrovoudrait parler) Le cinéma est un peu violent comme art, il impose les images, c'est pas comme la lecture ou ont crée des images, les personnages prennent forme devant soit, se matérialisent, là tout est matérialisé, c'est de la pornographie le cinéma.

A.J.
Oui quelque part, mais c'est un art, c'était un art, mais c'est tellement cher donc c'est devenu une industrie très prêt des films d'auteur et il faut satisfaire la grande prostitué que c'est la télévision.
Il y a aujourd'hui j'ai passé un mauvais moment parce que on m'a fait écrire un scénario pour un film après on me dit on a quatre vingt pour cent du budget mais il y a la télé qui va mettre de l'argent donc il faut tout adoucir, tout ce qui est fort on va l'enlever parce que ça peut pas passer à la télé

I et M
Ça ne entre pas dans le petit écran

A.J.
Ça rentre pas...

I et M
Dans la petite boite

A.J.
Alors il y a la censure, la censure télé existe, que c'est la censure de la médiocrité

I et M
Oui mais alors tu disais juste avant : « il faut que la médiocrité prenne le pouvoir »

A.J.
Mais il faut la lever, il faut la monter, pas qu'ils prennent le pouvoir, il faut faire... mais écoute dans la première intervention que j'ai faite, je semblais un peu allumé mais c'était l'enthousiasme de pouvoir dire ces choses que je garde dans mon âme, mais maintenant je te parlerais plus calme.

I et M
D'accord, alors une question d'un auditeur qui demande : « comment font les aveugles pour lire le tarot, est ce qu'il existe des tarots en braille »

A.J.
Les aveugles, on peut lui raconter le tarot un aveugle, il peut l'imaginer, c'est à dire que si j'avais un aveugle à coté de moi je lui dirais :
« écoute, la maison Dieu c'est une tour qui a cette hauteur en centimètres après il y a des personnages habillés avec ces couleurs, c'est un rectangle... »
Je lui expliquerais et avec l'explication, s'il mémorise mes soixante dix huit explications (le tarot à 78 cartes) il pourrait lire le tarot s'il demande au consultant : « quelle carte tu as tiré ? »

I et M
Alors pourquoi pas imaginer à ce moment là un CD pour les non voyants avec les soixante dix huit... tu sais que sur un CD on peut clic... on peut choisir le numéro donc on pourrait très bien imaginé avec soixante dix huit on aurait plus qu'à appuyer sur le bouton du numéro...

A.J.
Ecoute...

I et M
Et on aurait ton texte...

A.J.
Non ça c'est une question piège

I et M
C'est pas une question piège...

A.J.
Non mais je vais te dire...

I et M
C'est une question pour une production future

A.J.
Non je vais te dire : le tarot c'est le premier langage optique qu'a l'humanité, les alphabets sacrés on vingt deux lettres, avec ces vingt deux (vingt six ?) lettres on a écris le Kichot ( ?) la bible et tout le reste, le tarot a vingt deux cartes principales qui sont un alphabet, alors il y a des infinies possibilités de mélanger, on peut faire des traités complets mais optiques, c'est un langage optique, c'est pas un langage pour les aveugles, de la même façon que le langage parlé articulé, c'est pas pour les sourds, ncp, mais on a inventé pour que les sourds comprennent un langage des mains, des symboles des mains, alors pour que les aveugles comprennent le tarot, il faut pas le tarot, il faut inventer un langage qui lui traduise en sons par exemple, sonore mais pas le tarot lui-même, voilà la question

I et M
Est-ce qu'on va faire un tarot sonore, je me tourne vers un ami musicien qui est là, ça c'est un beau projet, j'aimerais bien relever le défit parce que c'est un travail d'une vie ça ? faire un tarot sonore, il faut imaginer un son pour chaque carte

A.J.
Quand tu me demande le tarot pour les aveugles, je te dis ( ? le nom d'un peintre) pour les aveugles, Picasso pour les aveugles, et Goya pour les aveugles, et comment tu fais ?, pas de réponse

I et M
Voilà ça c'est la réponse à l'auditeur, il n'y a pas de réponse, puis arrêtez de nous poser des questions comme ça...( bla bla)

A.J.
( ?)...pour te dire qu'il faut un changement mental, des lois très simples, par exemple quand moi je te parle de ça, j'ai quatre principe essentiels qui me guide à moi (c'est du franco-gnol) c'est : (1±) ce que je dis c'est jusqu'à un certain point, 2± selon ce que je sais, parce que on ne peut pas, jusqu'à un certain point on ne peut pas dire tout complet, selon ce que je sais c'est à dire que je ne peux pas savoir toute la vérité, (3±) au risque de me tromper, parce qu'on est pas la vérité infuse et (4±) si tu le veux bien, si tu veux bien équilibrer ton langage au mien, parce que si je dis par exemple masse, tu peux penser à la massue qui frappe, ou à la masse cosmique, je peux parler de masser, c'est que il faut se mettre d'accord avec les termes alors si on le veut bien on se comprend, on se met d'accord sur les termes, quatre principes.

I et M
Est-ce que on a une clef ou des clefs ce soir à disposition, pour changer, donner les possibilité de changer le mental, de ce peuple que tu disais médiocre tout à l'heure ?

A.J.
J'ai une fois inventé une histoire, d'une femme, d'une vieille sorcière qui vendait des lampes, dans une ville qui était tout le temps dans l'obscurité et tout le monde était ravi, quelqu'un lui a acheté une lampe, il est allé chez lui, et il a allumé son appartement, mais ! c'était la pourriture, la saleté, les rats étaient partout, alors il a dit : « mais c'est une criminelle cette vieille sorcière, regarde ce qu'elle m'a fait.
- Mais non, elle lui a dit la sorcière, je ne t'ai rien fait, je t'ai montré comment tu vivais, maintenant nettoie ton appartement et tu vas vivre bien .»
Alors conseil : le mental, c'est pas les phrases, les mots, l'intellect, le mental c'est une énergie spirituelle qui soutient les mots, donc il faut nettoyer tout mot, se méfier de toute phrase, de tout concept, nettoyer le cerveau et arriver à s'asseoir et ne pas penser, pendant une minute, deux minutes, cinq minutes, arrêter la rivière des pensés.
Quand on est capable de faire ça qui n'est pas naturel, on doit de nouveau s'asseoir et laisser venir les pensés mais pas s'identifier, pas s'accrocher aux pensés, je ne suis pas ce que je penses, je ne suis pas mes mots.
Ca c'est la première chose que (à) faire, je ne suis pas ma voiture, je ne suis pas ma quatre chevaux, je ne suis pas ma femme, je ne suis pas mon manteau de fourrure, hein ! je ne suis pas ce que j'ai, je suis ce que je suis.
La première loi à apprendre ncp...

I et M
Alors où place-tu le nom, Alexandro Jodorowsky , est-ce qu'on peut dire je suis Alexandro Jodorowsky, je suis Fabien Ouaki ?

A.J.
Belle question, j'ai toujours dit que je ne suis pas un chien, donc je n'ai pas de nom ; il y a la personnalité qu'on m'a formé, dans ma famille déjà dans le ventre de ma mère on m'a passé la névrose parentale, la névrose des grands-parents, la névrose des arrière grands-parents, l'école m'a passé sa névrose, la société m'a passé sa névrose, l'histoire malade m'a passé sa névrose donc je ne suis pas qui je suis, je porte un masque, je porte un carcan, je suis coincé, alors je suis mutilé, alors mon premier travail c'et arriver à moi-même, arriver à moi-même et me découvrir, si je peux découvrir qui je suis, (c'est) en dehors du nom, parce que les noms sont chargés de, parfois de malédictions, et des propositions d'un destin, si je m'appelle Christian, si je m'appelle Emmanuel, si je m'appelle Jésus, je sui, j'ai une mère avec père absent, attention de ne pas mourir d'un cancer à trente trois ans pour (parce) qu'on me demande la perfection du Christ.
Si je m'appelle René(e), et (que) je suis né(e) après un enfant mort, je ne serai plus jamais moi-même parce que je porte le nom de cet enfant mort qui doit renaître en moi, si mon père - je suis femme - me met le nom de sa première fiancée, je suis foutue parce que moi ça fille je tombe tout de suite dans une relation incestueuse et ou pour toute ma vie, je suis la femme parfaite, la fiancée de mon père.
Si maman me met le nom de mon grand-père, je me rends compte qu'elle ne m'aime pas à moi, qu'elle restée coincée avec son père, et que mon idéal c'est mon grand-père, et toute ma vie, je doit être mon grand-père.
Alors il faut prendre son nom, travailler son nom comme un Mantra, c'est à dire comme un son sacré, se détacher de lui, et le voir au loin, pas être ça sinon (mais) le mettre au loin, je ne suis pas ça, je n'ai pas de nom,.
Quand moïse arrive dans (devant) le buisson ardent et lui dit : « dis-moi ton
nom »
il lui dit : « je suis qui je suis »
il n'y a pas de
nom.
Dans (le) notre père Que ton nom soit sanctifié, lequel (nom)
? il n'y a pas de nom, est-ce que tu comprends, l'être n'a pas de nom, on ne peut pas le définir, qu'est-ce que c'est...

I et M
C'est ce que les Juifs disent de Dieu, c'est ce que les grands mystiques disent de Dieu, Dieu n'a pas e nom on ne peut même pas le nommer, chez les juifs notamment alors est-ce qu'on peut appliquer ça aussi à l'homme, est-ce que Dieu n'a pas crié le nom des hommes ?

A.J.
Premièrement, premièrement, les religieux sont des fous.
Adorer un Dieu qui appartient à une seule race, c'est de la folie, il y a... dans la Thora, pourquoi les Juifs sont la race élue ? il sont la race élue (parce) que ce sont des Juifs qui ont écrit le livre, après les Arabes écrivent le Coran donc les Arabes sont la race élue, il faut tuer tous les Juifs, après les Tibétains, les Dieux sont Tibétains, hein, vont venir les Chiliens et la race élue - ils vont écrire un livre sacré - la race élue serait LES CHILIENS !

I et M
Non ça c'est pas une bonne idée

A.J.
Alors il faut se rendre compte que les livres sont pas la vérité, et que aucun livre n'est écris pour (par ?) une chose qu'on appelle le Dieu, Dieu ne peut pas écrire des livres ni ne peut faire des tableaux comme la Vierge de Guadeloupe que Dieu s'amuse à faire un tableau on est pas fou.

I et M
Alexando, on est pas fous mais il y a des livres miroirs, comme les tarots

A.J.
Oui mais c'est, je ne dit pas que le tarot a été fait par Dieu

I et M
Non, mais il y a des livres miroirs

A.J.
Oui oui alors, les livres miroirs si je le fait un miroir, si je prend un tarot je l'utilise pour dire le futur, je suis un charlatan, un escroc, parce que le futur, c'est le passé qui se répète dans le futur, simplement on est conditionnés, si tu dis « si tu fais ça tu vas rater dans ta vie » on te dit, dans ta vie tu rates, écoute, vois la différence :
Il y a un enfant qui s'équilibre au bord d'un... (il) va (marche) par (sur) une corde non, et si tu lui cris : « fais
attention, ne tombe pas ! »
l'enfant tombe parce que tu l'as conditionné, ce que tu dois lui crier c'est : « conserve ton équilibre toujours »
il conservera l'équilibre, donc, dans un livre sacré tu peux tirer ou des projections négatives, destructrices pour l'humanité c'est ce que les religions sont en train de faire partout, parce que ce sont des
mauvaises interprétations des livres sacrés qui sont ambiguë comme le tarot, ce sont comme les rêves.
Ou tu peux tirer des explications complètement positives, pro l'humanité, pro notre planète, pro l'univers, d'accord ?

I et M
Alors on revient à ce qu'on disait avant parce qu'on a fait une petite diversion avec Dieu, nous n'avons pas de nom ?

A.J.
Nous n'avons pas de nom, et même je vais te dire une chose plus bizarre : nous n'avons pas d'age.
Celui qui te parle là, c'est pas un vieillard de soixante douze ans...

I et M
Non mais ça se voit ça

A.J.
C'est un esprit qui n'a pas d'age.
Et nous n'avons pas de sexe, il n'y a pas ici un mâle en train de parler avec une grosse bite qui se l'ait fait allongé de trois centimètres dans une opération, et qui s'est injecté sa propre graisse du ventre dans là, et ça a fait une trompe informe ncp, c'est pas ça, c'est un être, l'âme n'a pas de sexe, c'est un androgyne l'âme, il faut savoir ça c'est ça, après quand si je suis, je suis Dieu m'a donné des organes, quand une femme apparaît, l'organe se lève, mais quand la femme précise apparaît, quand elle s'en va, c'est plus un homme qui est, c'est un esprit qui est là... Voilà c'est tout, c'est simple.

I et M
Oui mais alors moi je ne comprends pas parce que tu dis, tu parles de Dieu d'une manière, on a l'impression que tu le jettes comme ça avec l'eau du bain, et en même temps tu fais appel à Dieu pour dire : « quand Dieu m'a donné des organes », et tu parles de l'âme, et tous ces concepts là, ce sont des concepts...

A.J.
Ce sont des concepts utiles, Bouddha, ce qu'on appelle Bouddha a dit :
« Vérité c'est ce qui est utile »
alors pour parler parfois on prend des vérités utiles, on se demande pas si c'est vrai ou pas vrai sinon (si) ça
fonctionne ou ça fonctionne pas ? Ce qu'on appelle Dieu c'est l'impensable,
le inimaginable, ça c'est le Dieu, et n'est pas (en) dehors (de) toi, c'est à l'intérieur de toi, faut pas le chercher dehors, le prêtre c'est toi-même, c'est ta conscience, tu n'as pas à chercher de prêtre, tous les prêtres sont des charlatans, pour le Dieu on a pas besoin de médiateur, c'est là, ça c'est le mystique actuel, ça c'est le Dieu actuel, il n'appartient pas à une race, n'appartient pas à une religion, il n'est pas Arabe, il n'est pas Juif, il n'est pas occidental, il n'est pas Sud-Américain, ça n'existe pas c'est l'impensable, c'est à nous tous.

I et M
Est-ce qu'il y a quand même un tronc commun, est-ce qu'il y a des données qui nous appartiennent sur lesquelles on peut s'appuyer...

A.J.
Oui

I et M
...Comme, être un être humain ?

A.J.
Un être humain oui, mais la tradition il faut la brûler parce que la traditionc'est source de névrose.
Il y a beaucoup de siècles que la tradition nous transmet les névroses, c'est pour ça que j'ai dit une mutation mentale c'est absolument nécessaire aujourd'hui, c'est pas un allumé qui parle, c'est un être humain qui a une famille, et qui se rend compte (que) si on continue à penser comme ça, on va détruire la planète, et ça suffit, on est plein d'idées folles, on est plein d'émotions folles, pleins de désirs fous, pleins de besoins folles (fous), on a pas besoin de tout ça, il faut tout nettoyer, c'est le moment de tout nettoyer.

I et M
Qu'est-ce qu'on garde Jodorowsky, qu'est-ce qu'on garde ? parce que tout nettoyer, moi j'entends ton langage, mais j'entends, j'imagine des gens qui entendent pas qui disent : « aller youpi, on fait une grande partouze et puis...mais non mais j'en sais rien, tu parles de on a pas de sexe, il faut se libérer, il faut se libérer des concepts, il faut arrêter de penser qu'on a un nom, faut foutre la tradition en l'air, qu'est-ce qu'on garde ?

A.J.
C'est comme une boite à (sous) pression, si tu ouvres la boite à (sous) pression, fffffff ! ça fait de la fumée ça éclate, mais l'être normal doit être ce qu'il est, c'est tout, on a rien à chercher, on est ce qu'on est, il faut arriver à être ce que l'on est, pas avec ce que on nous a dit qu'on est, il faut arriver à ce que on est, tu n'es pas Français, tu es un être humain, tu n'es pas un public, il n'y a pas un public Américain ,il y a un public humain, il n'y a pas de pensées nationales, on a des pensées humaines, on une merveilleuse, incroyable, immortelle, race humaine, les pays ce sont des enfants qui doivent grandir jusqu'à devenir planète, ça on le sait, ça suffit, les langages vont s'ouvrir comme des fleurs, ils vont produirent un jour le langage unique qui sera pas l'Anglais, pas l'Espagnol, ça sera un langage qu'on parlera tous, et une autre chose...

I et M
Mais attends, il y a marqué dans la bible ça marche pas la tour de Babel et tout s'est cassé la gueule.

A.J.
Non, non le tour de Babel ne s'est pas cassé la gueule

I et M
C'est La Maison Dieu la tour de Babel (La Maison Dieu : Arcanne XVI du tarot de Marseille)

A.J.
Non, je vais te raconter l'histoire de la tour de Babel tout de suite dans une minute pour que tu comprennes, parce que pour connaître les symboles, il faut y aller vers les symboles et les étudier.
Il y a eu le déluge, et toute la terre est restée après, prête à être labourée, parce qu'avec toute cette eau là
c'était formidable, mais personne ne l'a labouré, tous les êtres humains ont décidé de faire une tour par amour, pour arriver jusqu'à Dieu parce qu'ils ont pensé que Dieu était à l'extérieur et là haut, mais Dieu était aussi intelligent qu'aujourd'hui tu comprends c'est impensable, le gars devait arriver au centre de cette ( ?) énorme et a dit : « pauvres êtres humains, ils vont construire une tour ils vont jamais finir, alors il faut que je les arrête, il faut que je change, que je crée plusieurs langages, pour qu'ils ne puissent pas se comprendre, ils vont aller des (en) tribus, ils vont faire des tribus, ils vont aller à tous les coins de la planète, vont labourer la terre et la terre sera un jardin. »
Il n'a tué personne, n'a envoyé aucun rayon, personne n'est mort, c'était pas violent , ils ne se sont pas compris, ne pouvaient pas travailler ensemble chacun est parti à son coin et a commencé à labourer la terre.

I et M
Mais aujourd'hui on est devant le fait qu'on est à nouveau un seul village, qu'on est à nouveau tous ensembles sur une terre à labourer, puisque avec les moyens d'informations et les moyens rapides les tribus disparaissent ?

A.J.
Non, on est pas dans un seul village, on est dans un seul écran de télévision, on est dans un écran on est pas dans un village, notre relation actuelle n'est pas humaine, non elle est électronique, alors il faut descendre l'electronisme à une relation matérielle dans le monde, il faut descendre au monde tel qu'il est, c'est ça qu'il nous faut, c'est ça qu'on doit faire.

I et M
Descendre l'électronique dans le monde...
.../...

I et M
bonsoir... on vient d'arriver on étaient super en retard, 01... mais par chance on a Alexandro Jodorowsky qui est dans le studio avec nous ... parce que en fait l'émission était à trois Alexandro, il y a le professeur Jean qui n'est pas du tout professeur...

A.J.
C'est un prêtre ?

I et M
C'est pas un prêtre non plus, c'est un être humain et puis il y a Marie...

A.J.
Professeur de quoi ?

I et M
Professeur, c'est son nom, ..
c'est un beau nom...on l'appelle LE professeur parce que c'est pas n'importe quel professeur, il est très doué en astrologie... (et caetera) Mettre l'électronique dans la matière, ça veut dire quoi ?

Professeur Jean
Ça commence fort

I et M
T'as raté le début ou quoi, t'as écouté en voiture ... , tu te tait t'écoute alors, tuvas essayer de te mettre au niveau

PJ
Ok

A.J.
Je doit éclaircir le terrain sur lequel on parle.
Les mythes fondateurs ncp, naissent premièrement comme des rêves, après ce sont des poèmes et chansons et après on les écrit et ils font les livres sacrés et ils vont fonder les civilisations.
On ne peut pas s'attaquer à un mythe sacré ou à un livre sacré parce qu'on détruit la société.
Mais on doit s'attaquer aux interprétation qu'on fait de ce mythe là.
Quand moi je m'attaque à tout ça, je ne m'attaque pas aux livres sacrés, ce sont des trésors incroyables, je m'attaque aux interprétations qu'on (en) fait, ça c'est la première, le premier éclaircissement.

I et M
C'est important de le préciser.

A.J.
Je le précise.
Alors, dans cette... qu'est-ce que tu me demande maintenant dans ça ?

I et M
Mettre l'électronique dans la matière, on est pas un village on est un écran prisonniers de l'électronique...

A.J.
Parce que les images qu'on a du monde, sont pas les images du monde, ce sont des représentations du monde, alors nous avons des représentations du monde mais toute représentation d'un monde c'est un choix de quelqu'un, un choix d'une culture, un choix d'un regard.
Je vais te donner une représentation et je vais te donner une idée qui va te faire réagir pour que tu te rende compte, que la vision électronique ce sont des choix.
Les Américains demandent à l'Islam qu'il leur rende Laden ; ncp, Ben Laden, alors je propose que l'Islam rende Ben Laden aux Américains et que les Américains rendent Bush à l'Islam, comme ça ce serait formidable.

I et M
Un échange comme à l'époque des espions

A.J.
A Ben Laden on le juge dans un coté et à Bush on le juge dans l'autre et on est tout le onde content tu vois, parce que la vision que nous avons en occident du monde c'est notre vision occidentale des faits.
La vision qu'il y a en Islam, c'est une autre vision tout ça à travers des écrans, mais personne parle personnellement, on va pas au terrain, on va pas examiner Afghanistan et ce rendre compte que c'est un problème de transport du pétrole, de pipe-line, et on se dit pas, jusque quand on accepte l'huile noire, le diable ncp, qu'on extrait de la terre et on change pas d'énergie.

I et M
Le diable moi je dirais pas ça, je dirais que c'est du cadavre en décomposition le pétrole on brûle les cadavres.

A.J.
Mais pourquoi on change pas d'énergie, pourquoi tout les êtres humains, la planète
entière ne se met à chercher une source d'énergie qui n'empoisonne pas la
planète.

I et M
Alexandro j'ai une bonne nouvelle pour toi : les bus qui roulent à Rékiavick (?) capitale de l'Island comme tout le monde le sait, rouleront à partir du début de l'année prochaine à l'hydrogène c'est à dire à l'eau.
Alors c'est vrai que pour faire de l'hydrogène il faut prendre de l'eau et puis mettre de l'électricité dedans et une fois qu'on a chargé cette eau en électricité suffisamment, l'oxygène disparaît, il ne reste plus que l'hydrogène.
Et cet hydrogène devient un explosif suffisamment puissant et ce qui sort des gaz d'échappement des moteurs à hydrogène c'est de l'eau, c'est de la vapeur, donc on risque d'avoir des villes un peu plus humides

A.J.
Oui mais il faut trouver une autre

I et M
Non non ce que je viens de te dire c'est qu'elle existe

A.J.
Mais c'est pas une bonne

I et M
Parce que ça fait trente ans qu'on se dit : « ah ! le jour ou on aura
trouvé » on a trouvé, il y a le moteur à air comprimé et il y a le moteur à eau, donc aujourd'hui il faut que tout le monde se lève et on prend le risque en disant ça, moi je prends un plus grand risque que toi parce que je suis plus jeune que toi, en disant que : « arrêtez, arrêtons le pétrole »

A.J.
Mais c'est ça que j'ai dit

I et M
Parlons d'autre chose

A.J.
Et arrêtons la bourse des valeurs, que c'est un nid de voleurs, c'est la perversion totale du monde, il faut arrêter la bourse, il faut l'interdire, on ne peut pas faire de l'argent avec de l'argent, il ne faut plus que l'argent donne des intérêts, parce que l'argent tus les pirates les salauds ils font avec leur argent des intérêts, et les gens crèvent de faim, donc l'argent ne doit pas faire des intérêts c'est une aberration

I et M
C'est aussi dans l 'évangile c'est pas nouveau

A.J.
Oui oui c'est ça dans l 'évangile, je m'en fiche de l'évangile (l'évangile) est bon je t'ai dis c'est un mythe fondateur

I et M
Mais attends tu sais que dans les lois de la Thora, dans les lois de Moïse comme on les appelle, on a pas le droit de faire travailler de l'argent et de gagner des intérêts sur l'argent

A.J.
(qui voudrait bien en placer une) Moïse c'est ... (inaudible)

PJ
C'est l'islam, dans cette religion on a pas le droit de prendre des intérêts

I et M
Dans le Talmud non plus

A.J.
De moïse je me méfie un peu

(tout un peu mélangé)
La banque Rothschild... faut se méfier des Juifs

A.J.
Non non, de Moïse, tu sais c'est pas parce qu'il était bègue, c'est pas pour ça, je vais te dire pourquoi, parce qu'il a dit : « une femme quand elle accouche ou quand elle a sa menstruation ne peut pas rentrer au temple, parce qu'elle est impure. »
Si elle accouche d'un homme, elle peut pas rentrer au temple disons vingt jours, si elle accouche d'une femme, quarante jours impure, c'est à dire que une femme la fait doublement impure, alors là c'est un misogyne donc il n'est pas valable

I et M
Tu rejettes les misogynes en bloc

A.J.
Je rejette les misogynes en bloc, c'est pas possible, je ne peux pas rejeter la moitié de l'humanité, comprenons-nous, tant qu'il y aura un président et pas une présidente, un pape et pas une papesse, un prophète et pas une prophétesse à coté, je m'en fiche qu'ils fassent l'amour ou pas

I et M
(petite discussion technique)

PJ
Il faudrait interdire la bourse aux gens trop riches en fait

I et M
Non, alors moi j'avais un projet pour la bourse, parce que ton truc radical ça marche pas, dire on arrête la bourse ça marche pas, moi j'ai proposé, c'est paru dans un journal ce mois ci ( ?) qui est le happy index, tu sais qu'on fixe les valeurs... (quelqu'un allume une cigarette) c'est non fumeur ...

A.J.
Je ne peux pas parler, s'il y a une cigarette à coté je ne parle pas

I et M
Dans l'intérêt de l'émission, Marie va éteindre sa cigarette... mais c'est pas parce que c'est une fille

A.J.
Mais écoute je suis en train de défendre les femmes, mais je ne suis pas un amateur de cancer, la cigarette donne le cancer, alors ça me ferait de la peine qu'une jeune fille si belle fume, à moi ça me fait de la peine quand je vois les gens fumer, si c'est la même chose qu'il faut changer les interprétations des évangiles, il faut arrêter de fumer, ça suffit, c'est pareil, la même chose

PJ
Mais il faut arrêter d'arrêter quoi

A.J.
Non, c'est pas qu'on est non compréhensif, on fait ça par amour, on propose, jusqu'à un certain point, selon ce que je sais, au risque de me trompé et si tu veux bien m'écouter

I et M
Le haschich Alexandro ?

A.J.
Mais écoute, pendant deux années, je devais vendre El Topo en Amérique, quarante ans, alors pour le vendre j'ai dû fumer, pas du haschich, Marijuana, parce que sinon je ne vendait pas mon film.
Quand j'allais au théâtre au café El Topo, je marchais parmi le public, pour arriver à la scène parler avec le public et on me remplissait les mains de cigarettes de Marijuana, c'était un nuage de Marijuana l'Amérique à ce moment là, alors on était obligé, il m'a fait pendant des années, il m'a fait bête et sensuel, je suis devenu bête plus bête, et sensuel, c'est tout ce que j'était arrivé, au commencement c'était la grande découverte après c'était la bêtise et la sensualité

I et M
C'est pas mal comme programme aussi

A.J.
Non c'est mal parce qu'il y a des autres choses dans la vie

I et M
La drogue c'est mal

A.J.
Non, il y a des autres choses, c'est autodestruction, vérité c'est ce qui est utile, s'autodétruire n'est pas utile, ce qui serait bien c'est vivre minimum cent vingt années, ça oui, ça c'est un bon plan, parce que si on nous un lapsus de vie, il faut vivre cette vie, pas la brûler.
On c'est pas pourquoi, mais l'éléphant n'essaie pas de mourir avant son siècle, un chat avant quinze années n'essaie pas de mourir, l'être humain essaie de mourir avant son temps, pourquoi ? parce que la névrose est dans notre civilisation et ne pouvant pas détruire les choses on se détruit soi-même.

I et M
Alors je peux essayé de te vendre mon idée sur la bourse, il y a un, tu sais que la bourse on achète les action en fonction de la dernière ligne, c'est à dire par rapport à ce que ça rapporte une société rapporte, ce qu'elle gagne, une société qui gagne dix francs vaut moins qu'une société qui gagne cent francs, qui vaut moins qu'une société qui gagne dix mille et caetera, et il n'y a que quelques barèmes valables en fait pour juger la valeur d'une société, pour fixer sa valeur, c'est ce qu'elle rapporte ça dernière ligne, sa capacité d'investir, sa solidité, ses actifs qu'elle possède et caetera, et il n'y a aucun jugement humain, c'est à dire c'est comme si c'était des machines ou les hommes n'avaient rien à faire, les hommes étaient juste les esclaves de ces grosses machines que sont les entreprises ou les société et l'homme ne rentre pas en ligne de compte donc l'idée était des créer le Happy Index, et d'essayer de valoriser, de voir est-ce qu'une société apporte du bonheur on non, et il se trouve que les rares fois où ça a été essayé en Angleterre et en Allemagne notamment sur des fond verts, c'est à dire des sociétés qui ont été jugées non pas sur leur rendement, mais sur leur capacité à améliorer l'environnement ou en tout cas pas polluer l'environnement, ces société ont pris une valeur terrible en bourse, elles ont monté beaucoup plus que les autres simplement grâce à cet indice vert, et moi je dis qu'il faudrait non seulement un indice vert, écologique mais un indice de bonheur, il faudrait que les société apportent le bonheur, par les produits qu'elles vendent par les manière dont elles fabriquent, par les manières dont elles créent les richesses pour les employés et pour le public, et c'est ça qui devrait être également un indice pour juger la valeur d'une société en plus de l'argent

A.J.
Mais actuellement tu as raison tu vois, pour la société intoxique, moi je parle en pensant au cycles qui vont venir, je ne parle pas aujourd'hui moi quand je dis il faut finir avec la bourse et l'argent, je ne suis pas en train de parler aujourd'hui, parce que je suis un être générationnel, je ne suis pas un être un individu, je suis humanité, j'ai le droit d'avoir un amour pour l'humanité qui va venir d'ici un siècle, deux siècles, il faut se mettre, aujourd'hui il faut commencer, aujourd'hui, à finir avec l'argent et à finir tout ça, pas vite, je ne parle pas de révolution, les révolutions sont périmées, nous avons besoin de mutations, pas de révolutions, tu vois, la révolution conduit un pouvoir à un autre pouvoir, si tu fais un petit essai dans un monde qui est complètement capitalisé, si tu fais un essai d'argent vert, il est entouré d'un terrain qui est le contraire donc le terrain va finir par l'absorber, faut pas changer les détails, il faut changer le tout.
Comment il faut changer le tout ? par un accord des sages, par un accord des nations, il devrait y avoir des temples collectifs par exemple, on doit faire ça, on devrait commencer par ça, pas temple Catholique, pas temple Juif, pas temple Bouddhiste sinon un temple multi, polyvalent, encore pendant qu'on est encore religieux tu vois.

I et M
Est-ce que d'après toi on ne sera plus religieux ?

A.J.
Non, on sera mystique pas religieux, les religions sont périmés déjà.

I et M
C'est quoi la différence ?

A.J.
La différence c'est que Dieu, ce qu'on appelle Dieu et toutes les valeurs qu'il y a sont dans nous, dans l'être humain et pas (en) dehors (de) l'être humain, ça va s'intérioriser, le temple c'est le corps, et le prêtre c'est la conscience, et Dieu c'est la fleur qu'il y a lumineuse au centre de l'inconscient, donc les êtres humains vont pouvoir se diriger eux-même par l'amour qu'ils portent aux autres, ça existe, cette histoire que Dieu est mort que l'être est méchant tout ça, ce sont des Léninechéniades, Nietzschéniades, quand tu es mort, comme il y a des Américanades, il y a des Nietzschéniades

I et M
Un autre mythologue

A.J.
Kafkaniade.
Mais c'est fini cette sorte d'attitude mentale, on ne peut plus vivre comme ça, ça-su-ffit.
Alors je remercie le ciel avec une grande douleur, de tous ces morts qui sont passés, mais j'espère que ce qui vient (va arrivé) d'arriver va nous changer la tête à tous.

I et M
est-ce que, quand tu parles comme ça avec (bafouille) t'es sûr de ce que tu dis et caetera, les chiens en aboient même dans la rue, on a l'impression que tu as vu tout ça, quand tu parles de la fleur qui est à l'intérieur de nous...

A.J.
Tu vois les chiens...

I et M
On a l'impression que tu parles de quelque chose que tu as vu avec tes yeux.

A.J.
Je vois...( ?) Tu dis les chiens aboient, et les chiens en Anglais c'est Dog,
et Dog à l'envers c'est God, le chien c'est Dieu, alors quand tu parles, Dieu parle, il aboie.
Le plus célèbre Koan ...

I et M
Dieu parle et agit quand on s'efface

A.J.
Le plus célèbre Koan Zen, c'est par Joshua qui a vécu cent vingt années, c'est :
« est-ce que le Bouddha a la nature du chien , »
et Joshua répond :
« wouaou ! » ou répond : « mu »
alors c'est que le chien a la... non est-ce que le chien a la nature du Bouddha ? il fait « wouaou ! »
il veut dire : « le chien a la nature du Bouddha » ça veut dire que chien, individu, et être essentiel, c'est une seule et même chose, Dalaï Lama et toi, c'est une seule et même chose, il s'est réincarné trois mille fois, je fais des révérences, il devrait te faire une révérences parce que toi aussi tu t'es réincarné trois mille fois comme lui

I et M
Comme nous

A.J.
Comme nous, comme tous, on est tous des réincarnés, si la réincarnation existe, il n'y a pas de Dalaï Lama, on est tous des réincarnés.
Voilà, alors pourquoi chercher aller écouter, quand j'écoute le Dalaï Lama je n'écoute pas un religieux, j'écoute un sage, je veux qu'il ne paraisse...c'est un sage, c'est ça que je lui demande, et quand il dit une connerie comme il le dit, et quand il se fait associé de Richard Gear ( ?) je dit qu'il fait une connerie c'est tout, Dalaï Lama fait des bêtises autant que moi, autant que toi, et quand il est un sage, il n'est rien ( ?)

.../...

I et M
C'est une radio... Alexandro tu sais qu'on est là jusqu'à quatre heure du matin ?

A.J.
Non, mais pas moi, je vais aller, je vais fatiguer tout le monde

I et M
Tu n'as pas répondu à la question : on a l'impression que tu as vu...

A.J.
Ecoute je t'aime beaucoup, je te réponds tout ce que tu veux, c'est vrai, plus je
parle avec toi, plus je t'aime

I et M
Est-ce que tu as vu ce dont tu parles ?

A.J.
J'ai vu... écoute, je, voir c'est une métaphore, parce que dans les choses spirituelles, les yeux biologiques ne comptent pas, on ressent, on sent, on ne voit pas.
Au grand mystique Ramakrishna on lui demande : « est-ce que tu crois en Dieu ? »
et il répond : « non »
on lui dit : « comment, un sage si grand dit que non ?»
il dit : « non je ne crois pas en Dieu parce que je le connais »
alors le concept qu'on a, ce sont des connaissance qui nous sont apportées par l'inconscient, par un être essentiel qui est en nous que c'est l'être transpersonnel, c'est l'être collectif qui parle à travers nous, ce que je suis en train de parler, c'est parler au nom de l'humanité, une fois pour toute il faut se dire ça suffit, on ne peut plus vivre sur des contes de fées, on ne peut plus dire que Eva est sortie d'une côte d'Adam, jusque quand le péché originel, comme si Dieu avait mis dans (entre) les jambes d'Adam et de Eve le péché, que l'amour c'est le péché et on vient tous du péché originel, c'est pas possible, c'est là que commence notre grande catastrophe, et on continue à jurer dans les tribunaux la vérité sur ce conte de fées.
C'est pas possible.

I et M
Oui mais enfin quand Eve tend la pomme à Adam tout ça

A.J.
Quelle pomme ? Dans l'histoire, dans le conte de fées, on dit c'est le démon, c'est le diable et caetera mais en même temps c'est le fruit de l'arbre de la connaissance, ça veut dire que l'homme commence son parcours vers la connaissance à ce moment là

A.J.
Dans l'évangile aussi

I et M
Et chez les Bouddhistes on dit que la femme est la mère de la sagesse

A.J.
Dans l'évangile aussi

I et M
Quand on dit chez les Judéo-Chrétiens que la femme donne la pomme à l'homme c'est l'arbre de la connaissance c'est aussi la mère de la sagesse, c'est elle qui apporte la sagesse sur la terre dans les mains de l'homme par ce fruit, et simplement il y en a un qui dit c'est la mère de la sagesse et l'autre qui dit c'est le démon, donc c'est une question de mot, c'est la même fonction

A.J.
Oui mais tu choisis, vérité est ce qui est utile, moi je penses que celui qui a donné la pomme à Adam, cet impensable qu'on appelle Dieu, qui est toujours amoureux de la femme, Eve a fait Marie, Marie, c'est la première à faire que le Christ réalise un miracle dans les noces de Canin.
Il a dit : « c'est pas mon heure, mon heure n'est pas arrivé, femme » dit le Christ à Marie, et Marie lui dit : « Non, fait le miracle ! »
et il fait son premier miracle c'est à dire que c'est elle qui le lance à l'action et d'elle, Dieu devient amoureux parce qu'il rentre dans son ventre tu vois, il la possède, Dieu est amoureux de la femme c'est Marie, qui est la plus belle femme qu'a créé l'univers.
La même chose dans le jardin, là, il rentre et le serpent ce n'est qu'un autre aspect de la divinité.
Alors quand Adam et Eve sont expulsés du paradis, Dieu les recouvre de peau, la peau merveilleuse, c'est qu'il est bon.
Mais tu te demande d'où sont ces peaux, il y a deux peaux et les animaux ne meurent pas encore, l'unique animal qui change de peau, c'est le serpent, donc il les recouvre avec la peau de un serpent, et l'autre serpent ? l'autre serpent c'est la femelle de ce serpent, alors pendant que Adam était en train de jouer avec la femelle serpent, Eve a joué avec le serpent mâle, et c'est lui qui lui donne la peau mais il la possède, tu vois c'est la même chose que quand Dieu possède Marie, il la possède, il lui donne l'intelligence, l'esprit, le don, c'est formidable, c'est comme ça la chose, il faut interpréter les livres comme ça, c'est vrai ou pas vrai ? ça m'est égal.
Mais je peux faire cette interprétation, que c'est le péché originel et ...( ?) devient comme si c'était un péché car c'est l'amour, mon Dieu dans quel monde on vit ?

I et M
Ça c'est un système sectaire, c'est à dire qu'on maintient les hommes en esclavage parce qu' ils ont péché, ils on fauté ils sont coupables donc ils doivent se plier devant le pouvoir divin et caetera, c'est du fascisme

A.J.
Mais ça c'est pas la mort de Dieu, c'est simplement il faut changer les interprétations des livres sacrés, ça suffit , le Coran doit être changé, pas le Coran sinon (mais) l'interprétation qu'on (en) fait, parce que sinon ça va produire des criminels, alors tout le monde va comprendre maintenant en Islam que c'est pas bien qu'il y ait des terroristes, parce que ça tombe sur eux aussi.

I et M
C'est clair.
Et bien en tout cas les coiffeurs ils ont fait un gros chiffre d'affaire ces derniers jours à Kaboul, nous avons Michel en ligne allô ?

Michelle
Oui bonsoir.
Voilà je vais me permettre de vous demander si je peux intervenir sur
trois point mais assez rapidement
- allez-y rapidement
- merci.
Alors voilà j'entends que Dieu est à l'intérieur de chacun de nous, alors il n'y a plus de Dieu qui dirige le monde, il n'y a plus de Dieu qui nous reçoit après la mort, donc nous nous partageons Dieu et puis il n'y a plus rien à l'extérieur et il y a même des Dieu criminels puisque il y a des gens qui tuent.
Ça c'est la première question.
La seconde la réincarnation

I et M
Excuse-moi Michelle, (s'adressant à Jodo) tu veux répondre à la première ?

A.J.
Oui.
Tu sais tu sais, écoute, mon plus grand progrès c'est quand j'ai éliminé l'au-delà, un maître Zen on lui dit : « Maître, qu'est-ce qu'il y a après la mort ? » et le maître répond : « Je ne sais pas encore, je ne suis pas mort »
Ce qu'il y aura, il y aura, je ne peux pas vivre en pensant qu'il y a un au-delà, c'est ça qui a créé les martyre qui se sont tués, qui ont donné leur vie pour un paradis, donc il n'y a pas d'au-delà, il faut être assez courageux pour se dire : on a que cette vie, et le paradis sera ici, s'il y a Dieu il sera ici, c'est ici qu'on va le réaliser.
Alors ceux qui tuent sont ceux qui ont oublié qu'ils ont un Dieu intérieur, ils ne le voient pas, ils vivent dans leur ego, il vivent en dehors de leur Dieu intérieur, le Dieu intérieur il faut le percer de la même façon qu'on perce pour trouver le pétrole, il y arrivé jusqu'à arrivé à le trouver à l'intérieur de soi, au fond il faut se laisser trouvé par ce désir qu'on a à l'intérieur de nous, il (Dieu) nous cherche.

M
Oui mais on a un souffle de Dieu, c'est notre âme, mais quand vous me dîtes que ça... ( ?)

A.J.
Ma chère amie tu n'as pas un souffle de Dieu c'est Adam qui l'a, quand Dieu crée l'homme d'argile, il lui souffle dans le nez Roach (peut-être le mot Hébreux) c'est l'homme qui a le souffle, la femme n'a pas le souffle, parce que la femme est née d'Adam qui avait déjà le souffle, elle est née de l'esprit d'Adam, donc la femme a le souffle de l'homme, l'homme parfait, selon la bible, je te dit ta religion

M
Attendez, attendez, des amalgames comme ça je ne peux pas laisser passer, parce que si elle est née de la côte d'Adam c'est la première femme, mais chaque femme qui naît après

A.J.
Tu n'as pas honte d'être née d'une côte

M
Non non, c'est la première femme seulement mais vous n'allez pas me dire que je suis née de la côte de mon frère ou de mon père

A.J.
Pourquoi pas, c'est la femme générique, on est en train de parler du mythe, toi tu n'est pas ni de la côte, ni de rien, on parle du mythe

M
En tout cas je suis heureuse de vous avoir entendu dire : « nous n'avons qu'une seule vie
- oui
- et il y a un au-delà monsieur, pourquoi ? parce que moi j'ai des rêves de mes parents qui sont morts, qui m'apportent des nouvelles qui se réalisent un mois après, dans une précision absolument inimaginable, et je peux vous apporter des preuves tangibles qu'il y a un au-delà et que tous ceux qui sont morts savent tout ce qui se passe dans vous et autour de vous mille fois mieux que vous-même monsieur.

A.J.
Je ne suis pas là pour enlever l'espoir à quelqu'un
(bla bla collectif)
nous avons un inconscient individuel, qui s'expend vers un inconscient familier (familiale) qui s'expend vers un inconscient social, qui s'expend vers un inconscient historique et qui d'expend vers un inconscient cosmique.
Dans notre inconscient ncp nous avons des représentations de tous les êtres aimés, ils sont là, ça s'appelle la région des morts, ils sont à l'intérieur de nous, qu'ils soient réels ou pas, je ne sais pas.
Mais l'au-delà est dans nous aussi et de la même façon que Dieu est dans nous, l'au-delà est dans nous, c'est pas au-delà, c'est au-dedans l'au-delà, si vous pensez ça, ça va vous servir beaucoup parce que vous portez toute votre mort dedans vous et pas seulement vos morts sinon, les autres morts, les morts célèbres, les morts inconnus, les morts de l'histoire, tout le monde est dans notre inconscient et vous pouvez parler à travers les rêves avec toutes ces personnes là.
C'est une manifestation de l'inconscient collectif.

M
Mais attendez, comment pourraient-ils savoir ce qui va se passer chez moi dans un mois et des choses graves même

A.J.
J'évite ça, je dit qu'il faut faire attention avec les voyants mais je ne veux pas vous enlever votre fois parce que si ça vous aide à vivre ce que vous pensez je ne vais pas me mettre là.
Permettez-moi que je vous dise ce que je pense, jusqu'à un certain point, au risque de me tromper, si vous le voulez bien c'est mes idées ncp

M
J'ai des éléments qui me permettent de croire qu'ils sont vivants

A.J.
Je sais mais l'inconscient c'est des programmations.
Il y a des personnes qui disent, tu demandes à une personne : « à quel âge tu vas
mourir ? »
il y en a qui vont te dire : « je vais mourir à quarante, je vais mourir à soixante »
mon père je lui ai demandé :
« à quel âge tu vas mourir ? »
Il m'a dit : « à
soixante six
- pourquoi ?
- parce que ma mère est morte à soixante six, mon père aussi
- ah ! donc tu te programme à mourir comme tes parents.
Change ton programme »
Alors j'ai fait un travail de méditation, je lui ai changé son programme, je lui ai dit : « tu serais heureux de mourir à quel âge ?
- un siècle.
Il m'a dit
- d'accord »
il s'est programmé et il vient de mourir, il avait un siècle, donc il a changé sa programmation.
Quand je rêve à l'intérieur de moi, c'est ma volonté qui me produit ce rêve là et c'est ma volonté qui produit ce qui va arrivé dans le futur, le futur n'existe pas, on le produit.
Mais je penses ça mais vous restez avec vos idées ne les changez pas s'il vous plaît parce que ça vous rend heureuse, et tranquille.

M
Deuxième point la réincarnation.
Je pense qu'il y a une résurrection pourquoi ? parce que dans le monde Bouddhique, je penses que vous êtes Bouddhique ou en tout cas du monde Asiatique enfin vous avez une conception du monde Asiatique, pardon, dans le monde Bouddhique, on ne connaissait pas Dieu.
Hors, quand une personne meurt, elle ne peut pas aller au-delà du sub-lunaire, parce que le monde s'arrête sous le ciel visible.
Alors par l'effet de la pesanteur, elle est obligée de revenir vers

A.J.
Ce sont que des lettres.
Je peux dire on enlève Pinocchio, il reste Jepeto, et il reste... ( ?) penser avec des mots c'est inutile, ça ne prouve rien, la Kabbale ne prouve rien, ce ne sont que des jeux de mots ça suffit

M
Non mais attendez.
Comment ils ne prouvent rien quand vous avez enlevé le A qui est un élément extrêmement important

A.J.
Pourquoi ça serait extrêmement important un A, ça suffit l'( ?) c'est un conte de fée

M
( ?)... le Zen n'est pas un conte de fée c'est très bien continuez comme ça.
Et ensuite je fini avec la troisième question...

A.J.
De quoi ?

I et M
Le Zen, Michelle est persuadée que tu es Zen ,que tu es un maître Zen
(Alexandro est en effet un Maître Zen, il a eu un maître Ejo Takata, et en a reçu la maîtrise)

M
Voilà il est né dans le monde sub-lunaire il n'a pas encore connu la révélation et puis le monde exponentiel qui arrive après le ciel .
dommage bon.
Maintenant j'ai été très choquée par l'animateur quand bien sûr avec humour il a dit : « faut se méfier des juifs »


I et M
Oui mais alors là c'était vraiment avec humour Michelle parce que tu sais je suis Juif moi-même alors je me le permets.
Les Juifs ont cet avantage sur les autres, c'est de pouvoir se moquer d'eux-mêmes.
Quand un non-Juif se moque d'un Juif, c'est de l'antisémitisme, quand un Juif se moque d'un Juif, c'est de l'humour

A.J.
Moi j'ai été Juif dix sept ans.
Tu sais pourquoi les Juifs on la kippa ? pour équilibrer le prépuce manquant

M
J'ai entendu que Moïse avait interdit au femmes qui étaient en couche, ou qui avaient leurs menstru, de rentrer au temple, est-ce que vous avez réfléchit d'abord pourquoi avant de le condamner ?

I et M
Non mais le problème c'est pas ça, c'est que les filles c'est quarante jours, et les garçons c'est vingt jours.

M
Oui mais parce que c'est un placenta, c'est à dire ce qui fait la mort et qu'on ne peut pas rentrer dans un temple, encore moins dans une synagogue

I et M
Mais pourquoi les filles c'est quarante jours, et les garçons vingt jours.
Quand une mère accouche d'un fils c'est vingt jours impurs et elle accouche d'une fille c'est quarante jours impurs

A.J.
Pourquoi ?

M
Mais parce que c'est un coté physiologique qui vous échappe et que nous devons observer

A.J.
Pourquoi on permet aux Juifs, aux Rabbin de rentrer au temple quand ils ont des hémorroïdes ?

M
Mais c'est pas la mort des hémorroïdes

A.J.
Ah oui mais c'est du sang

M
Mais ils n'ont pas de sang

A.J.
Mais oui il y a des hémorroïdes avec du sang

M
Les hémorroïdes c'est un organe qui est gonflé mais c'est tout, il n'y a pas de sang

A.J.
Non non, ça produit du sang je peux vous dire parce que j'ai des hémorroïdes alors...

(blabla collectif)

M
Quand une femme a ses menstrues, c'est parce que c'est un oeuf n'ayant pas été fécondé, et bien c'est la mort, c'est pas parce que c'est du sang, c'est parce que cet oeuf n'a pas donné la vie, il est mort, hors dans la religion Juive, on sépare d'une façon incroyable, la mort de la vie.
Moi quand je rentre dans une église et que je vois que on porte des cercueils dans l'endroit où on doit prédire la vie, je suis horripilé.
Et un jour j'ai trouvé une tombe enfin une plaque dans une église j'ai pas voulu marcher dessus j'ai dit il y a une... ( ?) il y a un monsieur qui m'a dit : « là dessous, il doit y avoir mille tombes » mais attendez comment dans une église on apporte la mort ?

A.J.
Je vais t'expliquer pourquoi.
Parce que il ne faut pas lutter contre une autre religion, de nouveau on va à la guerre.
Le Christ quand il est crucifié ncp, il sait, derrière il y a le père, il sait qu'il ne va pas mourir, c'est tout une mascarade il sait il souffre mais, il a de la douleur mais il ne souffre pas, et derrière il y a Jehova qui rigole parce qu'il sait qu'il va renaître.
Quand le Christ est crucifié c'est l'être humain qui se donne au sacrifice de l'ego.
Après il renaît trois jours après comme un être de lumière.
L'église c'est l'endroit où on va sacrifier l'ego, on va tout donner et quand on sort de l'église, on devient un être de lumière si on a tout sacrifié.
C'est un temple où on sacrifie, ce qui est en plus.
Alors c'est bon aussi, le Christ crucifié c'était un passage du Christ illuminé, c'est un passage.
Plus tard, quand l'humanité changera, tous les temples Chrétiens seront des temples de lumière,
il n'y aura plus de crucifixion, maintenant on est dans la période de la crucifixion.
Ça peut, ça peut tu vois, on doit comprendre toutes les religions

I et M
Et Alexandro, alors le messie attendu par les Juifs, ce fameux messie

M
Oui alors le messie va nous apporter la vraie explication de la Thora, parce que il y a eu des interprétation c'est vrai, mais, c'est ce qui nous tient debout heureusement parce que tout se serait écroulé sans ces interprétations ;
et comment se fait-il... Alors vous avez oublié un élément important s'il vous plaît, quand on a traduit la bible en Grecque les septante ( ?) on a réunit soixante dix rabbins dans des endroits différents donc qui ne communiquaient pas du tout, comment se fait-il qu'ils ont traduit les soixante dix de la même façon la bible, ça c'est quand même étonnant

I et M
Les soixante dix rabbins qui ont traduit dans des endroits séparés de même façon la bible

A.J.
Tu sais il y a quelque chose qu'il faut éclaircir aussi, Michel Angelo quand il fait La Pieta, la pieta du Christ que c'est une image du Christ dans les bras de la vierge, faut changer ça parce que qui prend le Christ de la croix ? c'est Saint-Joseph d'Arimati.
C'est une image du père, Christ est né d'une femme, et il meurt dans les bras du père, il naît dans la mère, mais meure dans les bras du père, pas dans les bras de la mère.
Donc il faut se rendre compte aussi de ces sortes de choses elles sont très belle.
Mais passons à une autre chose parce que je ne vais pas passer ma nuit à discuter

M
(raccroche enfin)

I et M
Bien écoute c'est intéressant, on a eu des exemples de ce que tu disait avant sur
les structures mentales figées et qui s'appuient sur nos mythologie.
Tu devrais être ( ?) des sources de remise en question qui sont des sources de certitudes.

A.J.
C'est la même erreur de Platon.
Platon discute avec tous les sages, et quand il veut leur prouver quelque chose il dit : « la mythologie dit » et
comme la mythologie dit c'est la vérité donc la vérité c'est ça.
Les kabbalistes c'est la même chose, en plus la kabbale n'existe pas c'est un système c'est pas un livre.
Donc on dit : « la Thora a dit ça »
donc c'est ça la vérité parce que la Thora a dit.
Mais la Thora n'a rien dit, la Thora est ambiguë, je l'interprète comme je veux.
Le grand génie Ouaknine qui a écrit Le livre brûlé, que c'est un rabbin, passe des journée entières à interpréter la bible à la lumière de la philosophie française de Levinas.
Maintenant ces interprétations sont philosophiques il applique la philosophie française à la bible, pourquoi , parce qu'il a étudié la philosophie.
Il aurai étudié la médecine, il appliquerait la médecine.
Mais on fait dire au livre sacré ce que ont veut.

I et M
C'est un miroir

A.J.
A une blague on fait dire ce qu'on veut tu vois, je vais te raconter une blague et après ça va devenir mystique.
Il y a un ivrogne qui se trouve une bouteille l'ouvre, un génie sort.
Le génie lui dit : « tu m'as libéré, qu'est-ce que tu veux ? je te donne deux désir
- il dit (l'ivrogne) Un désir, un.
Je veux une bouteille pleine de vin qui ne finisse jamais »
Il lui fait la bouteille, il boit, il boit, elle ne fini jamais.
Il lui dit (le génie) :
« et maintenant le deuxième désir ?
- est-ce que tu peux me donner une autre petite bouteille comme ça ? »
il veut une autre bouteille infinie.
Résumé : l'appel, la demande est infinie.
On est jamais satisfait.
Il y a deux prêtres, un qui est content (il voulait dire triste), l'autre qui est souriant, et celui qui est triste lui
dit :
« je ne sais pas, on prie pareil, et regarde comme on est la différence »
alors celui qui est gai lui dit : « parce que toi tu prie pour demander, et moi je prie pour dire merci, c'est tout. »
Alors on est à la (en) demande pour qu'on est enfantin.
On demande l'argent, on demande la reconnaissance, on demande l'au-delà, on demande une vie éternelle, on demande un prix, mais on ne donne rien.
Alors quand on commence à donner on dit on a que cette vie pour donner, on a pas une autre, j'arrête la demande, et je commence à donner.
J'arrête de dire (demander) qu'on m'aime, je commence à aimer.
Le monde va mal, je ne peux pas l'arranger, mais je peux commencer à l'arranger.

FIN

haut de page