Accueil  > conscience > Histoires Initiatiques > La femme adultère

La femme adultère


Les scribes et les pharisiens amènent à Jésus une femme adultère, lui disant que dans la Loi, Moïse a intimé de lapider de telles femmes. Et Jésus leur dit :
« Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre. »
A ce moment, la femme se prend une pierre en pleine tronche, Jésus se retourne :
« Maman ! Je t'avais dit de rester à la maison. »


Marie la mère de Jésus n'a jamais péché, elle est pure, vierge, métaphoriquement ça veut dire qu'elle n'a jamais dit du mal de quelqu'un.
Alors que je donne cette interprétation à un camarade barbare psychologique, il me dit énervé :
« C'est pas possible de ne jamais dire du mal de quelqu'un. »
Alors je lui demande :
« est-ce possible de rester une minute sans dire du mal de quelqu'un ?
- Oui.
- est-ce possible de rester une heure sans dire du mal de quelqu'un ?
- Oui.
- Est-ce possible de rester une journée sans dire du mal de quelqu'un ? »
Et là ça commence à coincer, on arrive naturellement aux limites de la personne.
Maintenant je ne dis plus "Chacun ses goûts" mais "Chacun ses limites".

haut de page