Accueil  > arts > musique > Instruments > Orgue > Orgue liturgique

Orgue liturgique

Liturgique parce que l'instrument à été construit dans un édifice religieux et qu'il est dédié à l'accompagnement d'un culte, mais néanmoins souvent aussi orgue de concert, et pour cause.

L'orgue a été le premier synthétiseur, certains jeux permettent d'empiler une fondamentale et des harmoniques et ainsi de produire un son artificiel, soit en construisant le son à partir de jeux indépendants : bourdon, quinte, tierce, septième et neuvième, comme pour le jeu de Tierce, soit en tirant un seul jeux qui fait parler plusieurs rangs préétablis comme le Cornet et ses variantes, ou la Sesquialtera.
Voir sur wikipedia.org/Cornet

Cet effets a été repris au piano par Camille Saint-Saëns dans son 4e concerto pour piano dit « L'égyptien » dans le 2e mouvement "Andante" mesures 34 à 37




puis mesure 227



Maurice Ravel a aussi repris cet effet dans son "Boléro" mesure 149 : le cor en Fa joue la fondamentale, les deux petites flûtes jouent la quinte et la tierce, autrement dit, le cor joue en Do Majeur, une petite flûte joue en Sol Majeur et l'autre en Mi Majeur, et elles ont les dièses qu'il faut pour ça à l'armure.

Ces écritures pianistique et orchestrale sont donc bien un effet de cornet d'orgue, et non pas des dissonances

haut de page